Auto-entrepreneurs : les changements importants en 2019

L’auto-entreprenariat a le vent en poupe ces dernières années ! Valorisé par l’état, des moyens sont mis en oeuvre chaque année pour aider et accompagner ces nouveaux acteurs. Pour accompagner les entrepreneurs dans l’exercice de leur métier, de nouvelles lois apparaissent. Aujourd’hui Artinove vous propose de revenir sur les plus grands changements pour les auto-entrepreneurs de 2019 ! 

 

Impôts sur le revenu et Cotisation Foncière des Entreprises

 

Vous n’êtes pas sans savoir que depuis peu, le prélèvement à la source est entré dans le monde du travail. Mais qu’en est-il pour les auto-entrepreneurs ? 

 

Vous avez le choix : 

  • Soit d’opter pour le prélèvement à la source : paiement mensuel ou trimestriel d’acomptes. Le montant de ces acomptes se basant sur le chiffre d’affaires de l’année précédente.
  • Soit de choisir le versement libératoire en réglant vos impôts et vos cotisations à l’URSSAF au même moment. 

 

En plus des impôts et des cotisations à régler, une autre source de dépenses peut concerner certains entrepreneurs : la cotisation foncière des entreprises aussi appelée CFE. Comme pour l’immobilier, son montant n’est pas fixe mais dépend des villes. 

Mais bonne nouvelle : maintenant et en 2020 aussi, les entrepreneurs réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5000 euros sont exonérés de cette taxe. De quoi soulager les plus petites entreprises !

 

La loi PACTE : ce qu’elle va changer 

 

Le Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises (loi PACTE) a été mise en place cette année et va continuer sur 2020. 

Concernant le monde de l’entreprise au sens large, elle se concentre aussi sur les auto-entrepreneurs avec trois grands axes dédiés. 

 

Le compte bancaire 

 

Si vous êtes l’heureux dirigeant de votre société depuis plusieurs années, l’obligation d’avoir un compte bancaire professionnel n’est pas un secret pour vous. 

Mais saviez-vous que les règles ont changé ? 

 

Les entreprises générant un chiffres d’affaires inférieur à 10000 € sur deux années consécutives ne sont plus obligées d’avoir un compte dédié.

 

Si pour beaucoup, cette nouveauté est une bonne nouvelle, n’oubliez-pas que l’ouverture d’un compte professionnel possède aussi de nombreux avantages. Parmis eux, la possibilité d’obtenir (en location ou à l’achat) un terminal de paiement pour encaisser vos clients par carte bleue.

 

Le Stage de Préparation à l’Installation 

 

Cette formation courte ne concerne que les entrepreneurs artisans. Avant les nouvelles mesures de la loi PACTE, ces quelques jours étaient obligatoires pour précéder le lancement de l’entreprise. 

 

Ce stage est maintenant facultatif. Les auto-entrepreneurs décident ou non de le réaliser et profitent de nouveaux tarifs.

 

Le guichet unique : à venir 

 

Toujours dans l’optique de simplifier la vie des auto-entrepreneurs, la loie PACTE s’est penchée sur le problème des démarches administratives. 

La création d’une entreprise n’est pas toujours simple et le nombre de services à contacter paraît interminable ! Passée cette première phase, la gestion au quotidien demande aussi beaucoup de temps et d’organisation. Pour aider les dirigeants, la création d’un guichet unique dédié aux auto-entrepreneurs va donc se préparer en 2020 et voir le jour certainement en 2021. 

 

Toute la partie chronophage de gestion de l’entreprise se fera alors sur une unique plateforme ! 

 

Quelles nouveautés pour protéger votre vie privé ?

 

Devenir indépendant peut-être effrayant. Beaucoup s’inquiètent de ne pas avoir la même protection qu’en étant salarié. Mais ça c’était avant ! 

 

La fin du RSI 

De nombreuses fausses idées circulent sur la sécurité sociale des auto-entrepreneurs. Anciennement Régime Social des Indépendants (RSI), les nouveaux auto-entrepreneurs  sont désormais affiliés d’office à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. C’est maintenant cet organisme qui gère tous vos remboursements. 

 

Et pour les anciens ? Le changement, annoncé en 2018 se déroule progressivement pour s’achever totalement en 2020. 

 

Le droit au chômage

 

À première vue, cette nouveauté est une victoire pour les indépendants ! Mais en réalité, les conditions pour obtenir les 800 euros de dédommagements sur une période de six mois sont très restrictives : 

  • La société doit exister depuis au moins de deux ans
  • L’entreprise doit être en redressement ou liquidation judiciaire
  • Le montant annuel du chiffre d’affaires doit être supérieur à 10000 euros 

 

Si vous regroupez ces conditions et que vous êtes dans l’obligation de cesser votre activité, vous pouvez recevoir cet aide de l’état.

 

Le congé maternité des indépendantes 

 

Avis aux femmes entrepreneuses ! C’est acté, le congé maternité vous est enfin accordé. 

Pour que vos projets professionnels ne soient pas incompatibles avec l’agrandissement de votre famille, de nouveaux droits vous sont offerts. 

 

Comme pour les salariés, 16 semaines de congés sont accordées avec une indemnité quotidienne de 55 euros. 

Les conditions ? 

Posséder un chiffre d’affaires de 3919,20 euros annuel et s’arrêter totalement pendant au moins 8 semaines. 

 

Et Artinove dans tout ça ?

 

L’année 2019 a donc laissé place à de nombreux changements ! Les auto-entrepreneurs sont encouragés, accompagnés et de plus en plus valorisés. 

De nombreuses aides existent aussi pour faciliter la gestion de votre entreprise au quotidien et Artinove en fait partie. 

 

Conscient de la réalité du terrain, Artinove évolue sans cesse et met à jour son application tout au long de l’année pour vous garantir :

Encore + de fonctionnalités

Encore + de performances

Encore + d’accompagnement

 

N’attendez plus pour performer dans la gestion de votre entreprise et vous consacrer réellement à l’évolution de votre chiffre d’affaire.

Découvrez gratuitement l’application destinée à rendre la vie plus belle aux super entrepreneurs ! 

Posted by Dominique Foliat

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *